Les vies parallèles de Greta Wells

Les vies parallèles de Greta Wells

Andrew Sean Greer

Éditions de L'Olivier

  • New York, 1985. Greta Wells perd son frère jumeau, Félix, et son compagnon, Nathan, décide de la quitter. Rongée par la dépression, elle recherche le salut dans un traitement révolutionnaire : la convulsivothérapie. Objectif : provoquer un choc pour que son cerveau redémarre... Chacune des séances va faire office de machine à explorer le temps et lui permettre de mener plusieurs existences parallèles, en 1918, 1941 et donc 1985. Un pop up de vies éventuelles pour un jour, une semaine... Perdue au départ, Greta va petit à petit prendre ses marques et prendre goût à ses nouvelles vies. Sa philosophie : profiter du moment présent car on ne sait pas de quoi demain sera fait.


  • par (Libraire)
    11 janvier 2014

    Carpe Diem

    Un drôle de roman qui nous fait voyager dans différentes époques du Greenwich Village, à New York. La morale de cette histoire : profiter du moment présent car on ne sait pas de quoi sera fait demain. J'avais déjà beaucoup aimé "L'histoire d'un mariage", le premier roman de cet auteur et je ne suis pas déçue par celui-ci que j'ai littéralement dé-vo-ré.


  • par (Libraire)
    11 janvier 2014

    Carpe Diem

    Un drôle de roman qui nous fait voyager dans différentes époques du Greenwich Village, à New York. La morale de cette histoire : profiter du moment présent car on ne sait pas de quoi sera fait demain. J'avais déjà beaucoup aimé "L'histoire d'un mariage", le premier roman de cet auteur et je ne suis pas déçue par celui-ci que j'ai littéralement dé-vo-ré.


  • par (Libraire)
    11 janvier 2014

    Voyage dans le temps

    Au rythme de séances d'électrochocs pour se soigner d'une dépression, Greta Wells se trouve propulsée en 1918, ou en 1941 alors qu'elle vit en 1985!
    Ses décisions, sa vie sentimentale, sa liberté resteront-elles intactes? Avons-nous la même personnalité sous l'influence d'une époque, de l'Histoire?
    Toutes les réponses dans ce beau roman, très étonnant!