Le dernier témoin d'Oradour-sur-Glane, Un témoignage pour les générations futures
EAN13
9791033909507
ISBN
979-10-339-0950-7
Éditeur
HarperCollins
Date de publication
Collection
HarperCollins
Nombre de pages
220
Dimensions
20,5 x 14,2 x 1,4 cm
Poids
220 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le dernier témoin d'Oradour-sur-Glane

Un témoignage pour les générations futures

De , ,

HarperCollins

HarperCollins

Offres

Le témoignage de Robert Hébras, dernier témoin de la tragédie d’Oradour
  Le 10 juin 1944, lorsqu’une unité de la Waffen SS investit Oradour-sur-Glane, Robert Hébras a l’insouciance d’un jeune homme loin de la guerre, tout à son match de foot du lendemain. L’Histoire en décidera autrement. En ce sombre samedi, dans le paisible village de Haute-Vienne, les nazis vont commettre le plus grand massacre de civils de la Seconde Guerre mondiale : 643 morts dont plus de 450 femmes et enfants assassinés dans l'église. Seule une poignée de personnes réchapperont de cet enfer, dont Robert Hébras.

Près de quatre-vingts ans après les faits, le drame résonne toujours en lui. Dans les ruines du village, il emmène Agathe, sa petite-fille, dès son plus jeune âge, et lui raconte Oradour. Sa jeunesse, sa mère et ses sœurs perdues dans l’église, et cette journée tragique dans chaque détail mais dont le récit est nécessaire à la sauvegarde de la mémoire.

Agathe s’imprègne de chaque mot, de chaque anecdote. Sous l’œil bienveillant de Robert naît peu à peu en elle une évidence, comme un besoin : devenir la gardienne de l’histoire de son grand-père et de celle du village-martyr. Pour transmettre, inlassablement, ce témoignage aux générations futures, et ne jamais oublier.

«  Un livre utile et émouvant.  » «  Vous êtes une part importante de notre histoire, celle qu’il ne faut pas oublier.  » Thomas Sotto, Télématin, France 2.

«  Un passage de témoin nécessaire à la transmission de cette mémoire douloureuse.  » Elodie Suigo, Le monde d'Elodie, France Info.


«  Un récit poignant.  » Jasmine Djennane, L'Humanité.

Mélissa Boufigi a été journaliste au Parisien près d’une dizaine d’années avant de rejoindre la rédaction d’Ouest-France il y a deux ans. C'est lors d’un reportage à Oradour-sur-Glane, en 2020, qu'elle fait la rencontre de Robert Hébras et de sa petite-fille, Agathe.
S'identifier pour envoyer des commentaires.