Franny et Zooey
EAN13
9782221188811
ISBN
978-2-221-18881-1
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Pavillons Poche
Nombre de pages
256
Dimensions
19 x 13 x 1 cm
Poids
174 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Initialement publié dans le New Yorker en deux livraisons distinctes, « Franny » en 1955 et « Zooey » en 1957, puis réunis en volume en 1961, Franny et Zooey s'attache aux deux plus jeunes des enfants Glass, tous connus pour leur précocité intellectuelle.
Dans la première courte nouvelle, Franny la benjamine passe le week-end avec son petit ami, Lane Coutell. Alors qu'ils sont en train de déjeuner et que Lane tente d'impressionner Franny avec son travail universitaire, celle-ci est victime d'un malaise, qui se révèle de nature spirituelle : comme antidote à la superficialité et à l'égocentrisme ambiants, la jeune femme s'était mis en tête de suivre les enseignements d'un petit livre mystique prônant la prière perpétuelle. Affaiblie par cette pratique, elle avait peu à peu sombré dans une dépression profonde.
Le second texte suit Franny à son retour dans l'appartement familial de l'Upper East Side à Manhattan, deux jours après son malaise. Zooey, le plus jeune garçon de la famille, et Bessie, leur mère, s'inquiètent de l'état dans lequel ils trouvent Franny. Inspiré par quelques citations philosophiques de Seymour et par une lettre de Buddy - les deux imposants frères aînés, véritables monstres sacrés de la famille Glass -, Zooey va tenter d'aider Franny à dépasser sa dépression et à trouver sa voie vers l'illumination.

« Je suis l’un de ceux que l’œuvre de Salinger a illuminés comme s’ils étaient sous le coup d’une révélation. » John Updike, The New York Times Book Review, 1961
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jerome David Salinger